Aubusson tisse Tolkien

La genèse du projet

IMPRIMER
PARTAGER

L'imaginaire de J. R. R. Tolkien en tapisserie d'Aubusson : un projet né de la volonté de créer une nouvelle grande tenture narrative tissée.

Tout au long de sa vie, Christopher Tolkien, le fils de l’auteur du Seigneur des Anneaux J. R. R. Tolkien, a conduit un travail considérable de mise en valeur et de promotion de l’immense œuvre de son père, sous ses différentes facettes. Exécuteur littéraire, il a notamment achevé le manuscrit du Silmarillion.

En 2010, le conservateur rédige le Projet scientifique et culturel du musée au sein de la Cité internationale de la tapisserie en devenir et conçoit le projet de Nef des tentures. Se pose alors la question de ce que serait une tenture du XXe siècle fondée comme aux XVIe ou XVIIe siècles sur un grand récit littéraire. Les récits de J. R. R. Tolkien apparaissent comme une évidence. Par la suite, un jeune élève de la formation de lissiers, Thomas Mondon, rédige un document recensant les différents illustrateurs des écrits de Tolkien, dont l’écrivain lui-même. En 2012, une interview de Christopher Tolkien au journal Le Monde donne la clé à l’équipe de la Cité de la tapisserie : c’est la mémoire et l’œuvre graphique  de J. R. R. Tolkien lui-même qu’il faut mettre en valeur.

Fin 2012, le directeur de la Cité internationale de la tapisserie Emmanuel Gérard est entré en contact avec Dominique Bourgois, éditrice du Seigneur des Anneaux (éditions Christian Bourgois) en France, et lui a souligné l’intérêt qu’aurait le tissage en tapisserie d’Aubusson de l’œuvre graphique de J. R. R. Tolkien accompagnant ses romans et qui inviterait par sa monumentalité à une immersion inédite dans l’imaginaire de J. R. R. Tolkien. L’éditrice a été séduite par cette idée qui a été ensuite largement partagée par la Famille Tolkien.

Fin 2013, Christopher et Baillie Tolkien ont reçu dans leur maison de Haute-Provence les responsables de la Cité, le directeur Emmanuel Gérard et le conservateur Bruno Ythier. Ils leur ont indiqué qu’en dehors d’une exposition des originaux de ces œuvres graphiques par la Bodleian Library d’Oxford, c’était la première fois que leur était proposée une mise en valeur de l’œuvre graphique de leur père et beau-père. Ils ont souligné le fait qu’à leurs yeux la tapisserie constituerait le support idéal de présentation de cette œuvre graphique. 14 dessins et aquarelles de
J. R. R. Tolkien ont été ainsi sélectionnés conjointement par la famille Tolkien et la Cité de la tapisserie, pour faire l’objet de tapisseries ou tapis. S’est alors mise en place avec l’avocate de l’Estate Tolkien, Cathleen Blackburn, une négociation qui a abouti fin 2016 à une convention signée par Christopher Tolkien pour l’Estate Tolkien et le Sénateur Jean-Jacques Lozach pour la Cité internationale de la tapisserie.

Présentation du projet en vidéo :

 

Le calendrier du projet "Aubusson tisse Tolkien" :

- Fin 2013 : rencontre avec Christopher et Baillie Tolkien, début des négociations ;

- Fin 2016 : signature de la convention avec l’Estate ;

- 25 janvier 2017 : lancement officiel du projet, début des numérisations des 14 œuvres originales à la Bodleian Library d’Oxford ;

- Printemps 2017 : le comité de tissage détermine les aspects techniques (échantillonnage des couleurs, dimensions des tapisseries, choix de la grosseur du tissage, etc.), travail sur le 1er carton de tapisserie ;

- Été 2017 : présentation du projet et du 1er carton au sein d’un atelier de cartonnier reconstitué ;

- Automne 2017 : lancement du premier tissage, à suivre à la Cité de la tapisserie ;

- Début du printemps 2018 : date présumée de la 1ère « tombée de métier ».

- 2021 : fin des tissages, présentation de l’ensemble de la tenture.